Choisir l'allemand comme deuxième langue en 5ème

A l’issue de cette année de 6e et avant le conseil de classe, votre enfant devra choisir une deuxième langue vivante à raison de 2,5 heures par semaine de la 5e à la 3e.

Au collège Goh-Lanno, les élèves ont le choix entre l’espagnol et l’allemand.

Au mois de février chaque élève de sixième a bénéficié d’une animation en allemand qui lui a permis de se familiariser avec cette nouvelle langue et peut-être de remettre en question certains préjugés tenaces concernant la difficulté et l’utilité de cette langue.

A mon tour, je vais répondre à ces questions

 

1) L’allemand est-il difficile ?

 

Choisir l’allemand en LV2 permet aux élèves de travailler dans des conditions privilégiées : ils sont souvent moins nombreux que dans les classes d’anglais ou d’espagnol si bien que je peux leur apporter une attention plus personnelle. Les germanistes sont répartis dans deux classes, ainsi des camarades n’étudiant pas la même langue ne sont pas forcément séparés à cause de la LV2.

Avec un travail régulier, l’allemand n’est pas plus difficile que l’espagnol. Sa grammaire est logique avec peu de règles et on l’écrit comme on le prononce. De plus, l’allemand et l’anglais ayant la même origine, leurs ressemblances facilitent l’apprentissage de l’allemand.

 

2) L’allemand est-il utile ?

 

?Avec 100 millions de locuteurs, l’allemand est la langue la plus utilisée en Europe. Langue officielle en Allemagne, en Autriche et en Suisse, elle est aussi une langue de communication avec les pays de l’Est. Après l’anglais, qui est bien sûr incontournable, c’est la 2° langue la plus demandée sur le marché du travail.

Les chances qu’ouvre l’apprentissage de l’allemand pour l’avenir de votre enfant ne sont pas suffisamment connues. De nombreuses entreprises en France recherchent du personnel ayant des connaissances en allemand. La France ne forme plus assez de germanistes.
Ainsi, votre enfant pourra accroître ses chances professionnelles car l’Allemagne est la première puissance économique en Europe et le premier partenaire économique de la France. L’allemand est la deuxième langue la plus utilisée en France pour l’exportation (30%) derrière l’anglais (45%).

3 100 entreprises d’origine allemande sont implantées en France employant 300 000 personnes et 2 800 entreprises françaises sont implantées en Allemagne employant 470 000 personnes.

Enfin, les possibilités de mobilité pour quelqu’un qui a choisi l’allemand sont supérieures à celles des autres pays. Un élève qui a choisi l’allemand est certain de faire au moins un séjour, si ce n’est plusieurs, en Allemagne au cours de sa scolarité ou pendant ses études supérieures.

En effet, de nombreux programmes permettent aux jeunes Français de faire leurs études en Allemagne (programme Brigitte Sauzay, programme Voltaire etc...).

 

Vous pourrez également découvrir la diversité qu’offrent les pays germanophones en cliquant sur ce lien : diaporama.

 

Je reste à votre disposition pour toute question ou précision.

 

Bien cordialement,

 

 

Laurence Person, professeure d’allemand

 

Pour plus d’informations :

https://www.connexion-emploi.com/fr/a/parler-allemand-un-atout-sur-le-marche-du-travail

 

 

 

 

Journée dans la ville de Dalí

Jour 4 : Figueres

"Hola, bon dia" (bonjour en catalan).

Ici, tout va bien. Nous avons pris le rythme espagnol. Ca ne choque plus les élèves de manger le "desayuno" (encas constitué généralement d'un sandwich salé) à 10 heures... Ils me répondent même par "sí" quand je leur pose une question en français! 

Aujourd'hui, nous sommes allés à Figueres. 
 


 
Nous avons commencé par la visite de la forteresse de San Ferran, une place forte "à la Vauban". La plus grande d'Europe! Un panorama impressionnant avec d'un côté les Pyrennées et de l'autre le golfe de Roses, la Méditerranée. Malheureusement, la Tramontane nous a un peu gâché la visite car il faisait très froid sur ces hauteurs.
 

Après l'atmosphère du 19ème siècle, nous avons plongé dans le monde hors du commun de Salvador Dalí. Le choc!
Le théâtre-musée Dalí n'est pas un musée comme les autres car son créateur, Dalí, n'était pas non plus un artiste comme les autres.
 
 







 
Nous avions aperçu la mer Méditerranée, nous ne pouvions pas ne pas aller jusqu'à elle. C'est pourquoi nous avons décidé d'aller pique-niquer à Roses, station balnéaire bien connue (des Français, notamment). Là-bas : jeu dans le sable, pieds dans l'eau et bain de soleil.

Voilà encore une (bonne) journée de passée.

"Adeu" (Au revoir en catalan).
------------------------------
Toujours plus de photos ici.

NB : des photos et des vidéos ont été ajoutées aux articles précédents.