Les 6e E s'exposent au Festival de La Gacilly

Conclusion du projet mené pendant les deux premiers trimestres avec le photographe Cédric Wachthausen, les élèves de 6ème E ont été invités à passer la journée du 5 juin pour l'inauguration du Festival Photo de La Gacilly.
 

Les élèves étaient d'abord ravis de découvrir leurs photos sur un grand panneau dans l'exposition consacrée aux collégiens.

Pour découvrir ces panneaux et les autres expositions, rendez-vous à La Gacilly jusqu'au 30 septembre 2018 !

Voici les impressions de la classe sur cette journée et les expositions qui ont marqué les élèves pendant cette visite.

 





Suprenez-moi!


 
C'est le défi que le photographe Cédric Wachthausen a lancé aux élèves de 6ème E pour photographier le collège avec un regard différent. Par une fraîche matinée hivernale (mardi 19 décembre), la classe s'est éparpillée dans la cour givrée avec des appareils photos numériques pour prendre de surprenants clichés.

Cet atelier fait partie de l'opération collégiens du festival photo de La Gacilly. La classe est ainsi initiée par un professionnel à l'art de la photographie pendant quelques semaines avant de réaliser des photos un panneau d'exposition qui sera présenté lors du festival en été 2018
 

Après deux rencontres avec le photographe pour faire connaissance avec la classe, réfléchir au thème proposé (l'empreinte) et découvrir quelques techniques photograhiques, les élèves ont pris en main les appareils photos avec beaucoup d'enthousiasme.
Et ils sont impatients de poursuivre l'aventure.
 




 
                
 
       
 
 


 

Une journée à photographier

Mardi 13 février, sous l’œil professionnel et bienveillant du photographe Cédric Wachthausen, les élèves de 6ème E ont pris des photos pour réaliser une exposition au festival de La Gacilly. Après quatre séances de réflexion sur le thème de « l'empreinte » et une séance de prise en main des appareils photo (voir l'article du 29/12/2017), la classe ont pu élaborer des mises en scènes et les photographier par petits groupes.« On a d'abord vidé tous les sacs d'accessoires » témoigne Bleuenn, « pour voir si on avait tous les objets pour commencer les scènes ».


Mise en scène près du stade.

Les élèves ont surtout aimé installer les accessoires (la table du petit-déjeuner, des briques de Lego, des affaires de toilette,...) et préparer les scènes à photographier dans des cadres variés (l'infirmerie, le stade, une salle de classe, le self, la cour, la cuisine ou la salle de bain d'un appartement). « Pour la scène du dentifrice, j'avais mis un pyjama » se rappelle Diego. « On s'est bien amusé » confie Julie, pendant les séances d’habillage et pour la préparation des actions.
 


Prise de vue au self.

Ils ont été surpris par la rigueur dans les prises de vue et par la liberté pour mettre en scène les idées qu'ils avaient imaginées. Certaines photos impliquaient que des vêtements soient tachés ou mouillés, mais les élèves n'ont pas hésité à se prêter au jeu pour réaliser d'amusants clichés. On devait jouer à l'arrière-plan, « pour faire croire que c'était une vraie scène ! » s'exclame Nora. « Difficile de garder la position » quand on pose pour la photo, constate Maho, qui a aimé jouer le blessé avec du faux sang sur le visage. « Les autres sixièmes ont cru que c’était du vrai ! » ajoute Ethan. « C’était aussi amusant de voir Wilfrid (en gardien de but) se jeter à terre, dans la boue » s’enthousiasme Nizar

Le plus difficile a été pour Aëla « d'attendre son tour pour poser ou prendre les photos » et pour Mathis G. de supporter « le regard des autres élèves du collège pendant qu’on prenait les photos ». Pour Justine, c'était dur « de ne pas trembler au moment d'appuyer » sur le déclencheur de l'appareil prêté par le photographe pour les prises de vue officielles. « Quand on regardait les photos, c’était très drôle » remarque Chloé M.

En attendant de prendre les photos, les élèves ont réfléchi par groupe au poème qui accompagnerait les portraits sur le panneau. Et tout au long de la journée, en observant ou en pratiquant, les élèves ont découvert des techniques et des astuces pour prendre de bonnes photos. Ils ont ainsi appris à tenir fermement l'appareil « pour que les photos soient bien nettes », remarque Chloé B. « Cédric nous a appris à trouver le bon cadre », ajoute Esteban. Ce n'était pas évident de choisir le cadrage idéal (serré pour un portrait, plus large pour capter un élément du paysage).


Portrait de Maho photographié par Laure avec les conseils de Cédric.

Les jeunes photographes ont aussi appris à bien se placer par rapport à la lumière et à varier les angles de prise de vue (au-dessus d'un personnage par exemple). « Il faut être concentré et précis » note Louis.

Enfin, ils ont été agréablement surpris par le résultat. « J’ai adoré faire des photos ! » conclut Mathis G. On a hâte de voir les clichés qui seront exposés.

 

S. Labarre

«